Actualités

Procerites (Procerites) progracilis var. arkelli

Spécimen JZ1 – Vendée, FRANCE

Diamètre : 170 mm

Collection Patrick Bohain

Bathonien moyen

Procerites (Procerites) progracilis var. arkelli

(Cox & Arkell, 1950) – (Collignon, 1958)

Phylogénie

Famille : Perisphinctidae Steinmann, 1890

Sous-famille : Zigzagiceratinae Buckman, 1920

Genre : Procerites Siemiradzki, 1898

Sous-genre (macroconque) : P. (Procerites) Siemiradzki, 1898

Bibliographie

Publications paléontologiques de référence : 

. Atlas des fossiles caractéristiques de Madagascar. Fascicule II (Bathonien, Callovien). Maurice COLLIGNON. 1958. Service Géologique Tananarive

Die Perisphinctidae Steinmann (Ammonoidea) des Bathoniums (Brauner Jura) in südwestdeutschen Jura. Wolfgang HAHN. 1969. Jb. geol. landesamt, Baden Württemberg 11, p. 29-86. 

 . Les Perisphinctidae (Ammonitina) du Jura méridional au Bathonien et au Callovien. Charles MANGOLD. 1970. Document des Laboratoires de Géologie de la Faculté des Sciences de Lyon, n° 41, fascicule 2.

Description

Forme générale : 

Section des tours : 

Ornementation : 

Diamètre maximal de l’espèce : 

Âge

Bathonien moyen

Zone à Progracilis, Sous-zone à Progracilis

Répartition géographique

  • France : Vendée, 

Remarques

Le sous-genre Procerites regroupe les formes Macroconques et le sous-genre Siemiradzkia les formes microconques correspondantes du Bathonien.

L’ammonite présentée ci-dessus montre une forme un peu plus comprimée que celle de la forme nominale (également présente en Vendée), et surtout une costulation ombilicale plus dense et plus fine rythmée par quelques constrictions périodiques. Ces critères de différenciation sont les plus importants de la diagnose de la variété arkelli. Les caractères de notre exemplaire sont vraiment très proches de ceux de l’Holotype, et ce malgré la distance paléogéographique qui séparait notre spécimen des découvertes de Collignon à Madagascar.