Actualités

Planisphinctes (Planisphinctes) tenuissimus

Spécimen JM3 – Vendée, FRANCE

Diamètre : 85 mm

Collection Patrick Bohain

Bajocien supérieur

Planisphinctes (Planisphinctes) tenuissimus

(Siemiradzki, 1898)

Phylogénie

Famille : Perisphinctidae Steinmann, 1890

Sous-famille : Zigzagiceratinae Buckman, 1920

Genre : Planisphinctes Buckman, 1922

Sous-genre (microconque) : P. (Planisphinctes) Buckman, 1922

Bibliographie

Publications paléontologiques de référence : 

. MANGOLD C. (1970) – Les Perisphinctidae (Ammonitina) du Jura méridional au Bathonien et au Callovien. Charles MANGOLD. 1970. Document des Laboratoires de Géologie de la Faculté des Sciences de Lyon, n° 41, fascicule 2.

. MANGOLD C. A., MARTIN A.R., PRIEUR A.D. (2012) – Les Périsphinctidae du Bathonien moyen et supérieur du Mâconnais (Saône-et-Loire, France). Documents des Laboratoires de Géologie de Lyon n° 169, 155 p., 29 pl.

PAVIA G., FERNANDEZ-LOPEZ S. R., MANGOLD C. (2008) – Ammonoid succession at the Bajocian-Bathonian transition in the Bas Auran area, Digne district, South-East France. Rivista Italiana di Paleontologia et Stratigrafia. Vol. 114.

 

 

Description

Forme générale : 

Section des tours : 

Ornementation : 

Diamètre maximal de l’espèce : 

Âge

Bajocien supérieur

Zone à Parkinsoni, Sous-zone à Bomfordi, Horizon à Bomfordi

Répartition géographique

  • France : Vendée, 

Remarques

Selon Mangold (1970), le genre Planisphinctes qui s’épanouit à la charnière du Bajocien et du Bathonien, appartient à la Sous-famille des Zigzagiceratinae. Selon le chercheur, le genre Planisphinctes « est un intermédiaire morphologique entre les Bigotites et les Zigzagiceras. Il possède encore les constrictions et l’interruption ventrale de la costulation des Bigotites (qui existe bien sur le tour qui précède la loge d’habitation de l’exemplaire vendéen présenté ci-dessus), mais le stade « zigzag » n’est pas encore ou seulement peu développé. » 

Le genre contient deux Sous-genres synchrones : les P. (Planisphinctes) pour les microconques et les P. (Lobosphinctes) pour les Macroconques.

Le sommet du Bajocien en Vendée occidentale est représenté par des bancs de calcaire à spongiaires. Ce paléo-milieux défavorable explique la rareté des faunes d’ammonites contenues.